Some runs of the Flow World Freeride Festival 2012, at 4:19 see a part of one of my run…

Nathalie Zenklusen

Flow World Freeride Festival 2012

Alsakan Face style

De retour de Valdez, Shannan me dépose à Aleyska, pour découvrir un autre coin de l’Alsaka, en l’occurrence, une des 2 stations de ski de l’état (sauf erreur).

A l’auberge, je rencontre 2 Australiens qui me proposent un run backcountry proche de la station. Je suis moyennement motivée, car vraiment très fatiguée. J’hérite aussi d’un abonnement de ski gratos pour le lendemain. Un peu plus tard, un nouvel arrivant fait irruption à l’auberge. L’aubergeIl a une voiture et il nous propose à tous de nous emmener plus loin pour rider en backcountry. On discute “bon an, mal an”, on se découvre des connaissances en commun. Il a fait des contests de freestyle, il y a bien longtemps et s’est retiré du milieu. Il a reprit ses études et est maintenant anthropologue pour l’état. Un personnage intéressant, comme il en existe dès que l’on sort des “sentiers battus”. Il continue à vivre sa passion, différemment, mais toujours à fond. Il y passe tout son temps et tout son argent, mais librement, il écume les pentes les plus raides de l’Alaska et d’ailleurs - entre snowboard et alpinisme. Ce chercheur de poudreuse veut m’emmener découvrir une face digne de mon “Alaskan dream”…histoire de me faire goûter tout de même à ce que je suis venue chercher ici.

LIRE LE RESTE »

Quelques jours après le King of the Hill, nous nous sommes décidées pour voler. Nous avons choisi une des compagnies disponibles ce jour-là. Par un magnifique ciel bleu après quelques allées et venues, comme toujours, ici il faut surtout pas être pressé, nous avons repris la route. Depuis, Thompson pass, nous avons encore roulé une demi-heure pour nous rendre à la compagnie “Rendez-vous”. Encore un briefing, sur l’utilisation du DVA et de sur des aspects de sécurité, puis nous devrions voler vers 14h00, nous nous décidons pour un bon repas et finalement à 16h00, pfouuuuuuuuuu, enfin, on nous donne le signal de départ.

Start du runVue sur la valleeLe vol est superbe et le premier atterrissage assez impressionnant, mais les descentes sont assez décevantes : un bon attrape touriste. Si vous avez pas un budget monstrueux, les vols en hélico sont une loterie et vous êtes considéré comme un touriste, ce qui est logique puisque les guides ne vous connaissent pas. Toutefois ceci alimente le nombre d’enseignements que je fais de ce voyage. A Valdez, je n’ai pas vu des gens partir en randonnée. Marché n’est pas forcément évident la première fois, puisque c’est rempli de glacier partout. Il y a d’autre façon de pouvoir rider sans claquer un budget incroyable, mais il faut un peu de temps, pour rencontrer les bonnes personnes et comprendre comment ça marche. Quelqu’un m’a dit c’est un peu comme un casino, parfois tu perds parfois tu gagnes. Surtout, c’est un pays qu’il faut apprendre à connaître, les possibilités sont justes incroyables et illimitées, mais tout se mérite ! Ici, il faut savoir être patient.

En redescendant à Valdez, après le col, on voit des locaux. Ils sont d’accord de nous attendre, pour nous montrer le chemin, celui que j’avais emprunté seul, sans vraiment savoir où j’allais, par jour blanc. Effectivement ça va mieux avec un “guide”, ils nous ramènent à la voiture et je refais un run avec eux. Voilà comme tout peut tourner, un ride improvisé à la tombée du jour, ceux que je préfère, avec des gens tout simples, heureux de rider. Mon dernier run se termine à 20h30 avec une vue, juste magnifique…

La face Big Mountain du King of the HillParticipants au King

Pour lire le compte rendu cliquez ici

Anchorage map

Après une arrivée en début de soirée, complétement morte de fatigue, une petite mauvaise surprise m’attend, l’hôtel n’a pas enregistré ma réservation (par un site discounter). Au final, j’ai quand même trouvé une chambre dans cet hôtel.

Le matin après quelques affaires administratives, je décide de partir visiter Anchorage. J’ai une journée à y passer, j’attends ma partenaire de voyage qui arrivera dans la nuit…

mooseelan LIRE LE RESTE »

Comme vous avez pu le voir je suis en Alaska où je vis l’un des rêves de mes 20 ans …

Tout s’est décidé très vite et la décision s’est faite en une semaine, le temps de réunir le budget, ce qui ne fut pas une mince affaire…

Le 30, j’ai donc décollé de Genève. Arrivée aux US par Seattle, j’ai fait un arrêt de 6 heures environ. Le temps nécessaire pour faire un rapide tour downtown. Un petit passage au marché public et quelques pas pour prendre l’air voilà à quoi s’est résumé la visite. J’étais bien trop fatiguée pour faire plus.

Public market longPublic marketfish fish LIRE LE RESTE »

avril
01

 Pour vous mettre sur la piste

Dans l’eauapproche

encore plus

on s’approche

mars
26

Ca y est, c’est parti…

Venez sur mon site entre 31 et le 2 avril … pour en savoir plus !